Aller directement au contenu

Lire féministe, ou cultiver nos horizons

L’empreinte de l’engagement

Auteur路e :Sébastien Boulanger

Bandeau :Illustration : © Nadia Morin

Les rentrées sont l’occasion de détours imposés du côté de la littérature et de la réflexion. Un passage vers des horizons de savoirs et de pratiques à cultiver. En cette fin d’été, le magazine Gazette des femmes s’est inspiré de sept femmes du monde, à la gouverne de leurs idées, de leur affranchissement, de leur liberté dirons-nous. Femmes de leur temps et chacune à leur manière, Simone de Beauvoir, Lucie Azema, Françoise d’Eaubonne, Marie-Cécile Naves, Gabrielle Boulianne-Tremblay, Helene Shani-Braun et Rosalba Muñoz nous livrent ainsi l’empreinte de leur engagement, d’hier à aujourd’hui.

En 2020, les éditions de l’Herne publiaient Les inséparables, le roman posthume de Simone de Beauvoir. Écrit en 1954 puis oublié dans les archives, ce récit inspiré de ses expériences de jeunesse illustre bien la place occupée par l’écriture autobiographique dans la vie de la philosophe. Pour Antonia Mappin-Kasirer, « s’attarder à la dimension philosophique des Inséparables permet de mieux comprendre la genèse de certaines idées développées dans le Deuxième sexe, dont les barrières sociales et historiques affectant spécifiquement la liberté des femmes ».

Voyager sans transiger sur cette liberté, partir à la rencontre de soi, voici les chemins empruntés par la journaliste Lucie Azema, dans un premier essai intitulé Les femmes aussi sont du voyage. Dans un entretien éclairé avec notre collaborateur Clément Girardot, l’essayiste globe-trotteuse discute de mobilité et de genre, du biais misogyne qui existe dans le monde du voyage en général, et du voyage comme levier d’émancipation entière pour les femmes.

Quelle place pour l’écoféminisme aujourd’hui? Le terme est introduit pour la première fois en 1972 par l’écrivaine et théoricienne Françoise d’Eaubonne. Par ce concept à la croisée des luttes – idée phare de son essai Le féminisme ou la mort paru en 1974 –, l’activiste française invite à repenser les relations entre les hommes, les femmes et la nature, et à sortir du carcan de la dualité de genre et du patriarcat historique. La journaliste Anne Vouaux revisite cette pensée plus fleurissante que jamais, tant au sein des mouvements écologistes et féministes que dans le monde politique.

Crise sanitaire, populismes et dérives néolibérales : le féminisme pourrait-il contribuer à réformer nos démocraties fragilisées? La journaliste Pascale Navarro propose un entretien avec Marie-Cécile Naves, autrice du livre La démocratie féministe : réinventer le pouvoir. Une réflexion judicieuse sur ce nouveau pouvoir que contribuerait à façonner le féminisme, en « chaussant les lunettes du genre » pour aborder les enjeux environnementaux, économiques et diplomatiques et les discriminations qu’ils entraînent.

Gabrielle Boulianne-Tremblay est écrivaine et comédienne. Reconnue pour son rôle dans le film Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau, elle obtient une nomination aux prix Écrans canadiens comme meilleure actrice de soutien. Une première pour une femme trans au Canada. L’autrice du roman d’autofiction La fille d’elle-même répond à nos cinq questions et nous parle d’égalité, de droits des personnes trans et de théâtre!

À 23 ans, Helene Shani-Braun pourrait bientôt devenir la plus jeune rabbine de l’histoire de l’Allemagne. Étudiante en études rabbiniques au séminaire Abraham Geiger Kolleg de Potsdam, elle milite auprès de la jeunesse allemande pour apporter un nouveau souffle à l’identité juive. « Plusieurs personnes juives et LGBTQ+ ne savent pas que ces deux aspects sont compatibles. On ne devrait pas avoir à choisir entre son identité juive et queer », affirme la jeune femme. Un portrait étonnant de la journaliste Emma Guerrero Dufour.

Enfin, notre collaborateur Loïc Ramirez a rencontré Rosalba Muñoz, une jeune trentenaire qui dirige la radio communautaire de l’Organisation paysanne du Nord, au Paraguay. Elle y anime une émission féministe sur la condition des femmes en milieu rural. Son activité passe avant tout par une démarche d’information et de sensibilisation. Un travail essentiel de défense des droits des femmes, dans un pays où les femmes ont toujours su faire figure d’héroïnes dans la mémoire collective.

Bonne lecture!