Aller directement au contenu

Françoise Guénette

Morts intimes

Auteur·e :Françoise Guénette

En cette pluvieuse journée d’août, sa maison de pierre semble flotter sur le cap herbu. À gauche, le regard porte à travers la baie jusqu’à l’éperon gris de Forillon.