Aller directement au contenu

Cinq questions sur l’égalité à Pénélope McQuade

Pénélope McQuade répond à nos 5 questions sur l’égalité. Avec franchise et pertinence!

Date de publication :

Pénélope McQuade est l’animatrice du talk-show éponyme, diffusé depuis 2011 au printemps et à l’été sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé. Celle qui a également coanimé les plus récentes éditions de la Soirée des Jutra répond à nos questions sur l’égalité femmes-hommes. Avec une franchise et une pertinence absolument réjouissantes!

Logo de la Gazette des femmes
Un métier traditionnellement associé aux hommes qui vous fait rêver en tant que femme?

Photographie de Pénélope McQuade
Animateur! Mettons que l’équité salariale et éditoriale n’est pas plus une évidence en « tévé » que dans certains autres secteurs.

Si vous étiez un homme, pensez-vous que ça changerait quelque chose à votre popularité? à votre chèque de paie? à votre estime personnelle?

À mon estime, certainement! Je m’excuse encore tellement souvent, d’abord à moi-même, d’exister télévisuellement, de prendre de la place dans l’espace public, d’avoir des opinions parce que je les trouve tellement inutiles. Je suis aussi mal à l’aise que l’émission que j’anime porte mon nom, parce que Dieu que je n’assume pas ce spotlight-là. Être un gars, je ne me poserais pas toutes ces questions. Je ne ferais que profiter de ce que la vie m’offre de fabuleux en sachant que ça me revient de droit, que je mérite ce succès parce que j’ai travaillé pour pendant 22 ans. Pas parce qu’il m’est tombé dessus par hasard.

Ça vient d’arriver il y a 10 secondes. Texto de ma réalisatrice qui m’annonce pour un énième soir des cotes d’écoute vraiment très élevées. Mon premier réflexe a été de demander si c’était à cause du coanimateur!

Dans l’actualité, qu’est-ce qui vous fait le plus grincer des dents ces temps-ci en matière d’inégalité femmes-hommes?

Avez-vous trois heures pour me lire?

  • Disparition de 1 200 femmes autochtones en 30 ans dans l’indifférence politique et sociale la plus complète.
  • Menaces de viol et autres terreurs physiques constantes sur le Web de la part d’hommes, anonymes bien sûr, qui ne savent exprimer autrement leur complexe d’infériorité face à certaines femmes influentes et médiatisées.
  • Culture machiste et ostracisante qui règne en roi et maître sur les femmes œuvrant dans les technologies de l’information et le milieu des jeux vidéo.
  • Culture machiste et dangereuse du monde des start-ups, où les femmes entrepreneures qui cherchent du financement se font très souvent donner leurs rendez-vous d’affaires à la résidence des investisseurs, en dehors des heures de bureau. Ce n’est pas l’exception et ce n’est pas pour parler business.
La personne qui, dans votre vie, a le plus influencé votre vision de l’égalité femmes-hommes?

Ma mère. Oui, ma mère était « au foyer » et elle avait un univers intellectuel qui dépassait largement les murs de la maison où elle élevait trois enfants. Elle m’a appris l’indépendance d’esprit, l’autonomie d’action, le refus de l’autorité injustifiée, le rejet des conventions, l’indignation devant l’injustice et le questionnement perpétuel sur tout, en toutes circonstances.

Le pire ennemi de l’égalité, c’est…

L’égalité. Chaque fois qu’on gagne une bataille, on nous crie par la tête d’arrêter, qu’on a gagné la guerre. Premièrement, des batailles, on n’en gagne pas tant que ça, et la guerre, on ne la fait pas à armes égales. L’équité, c’est loin d’être une réalité.